Notions Fondamentales d’Endocrinologie et Criminologie

 

Chapitre précédent
Chapitre suivant

 

12. Tattvas et Hormones

Étude des Tattvas internes de l’homme

image

Il y a l’Éther à l’état igné (Tejas) ; il y a l’Éther à l’état gazeux ou fluidique, en tant que principe de l’air (Vayu) ; il y a l’Éther à l’état aqueux en tant que principe de l’eau (Apas) ; et il y a l’Éther à l’état pétrifié en tant que principe minéral (Prithvi).

Ce sont les tattvas des Hindous. Lorsque ces tattvas se cristallisent ou se condensent, nous obtenons alors les éléments physiques : le feu, l’air, l’eau et la terre.

Notre corps éthérique est formé de tattvas. Les tattvas et les chakras sont en relation intime : les tattvas entrent par les chakras et passent ensuite dans les glandes à sécrétion interne. À l’intérieur des glandes, les tattvas intensifient le travail de ces minuscules laboratoires endocriniens en se transformant en hormones.

Les tattvas entrent dans l’organisme mais ils n’en ressortent pas.

Les tattvas se transforment aussi en gènes et chromosomes qui se transformeront plus tard en spermatozoïdes.

Tout sort de l’Éther, tout retourne à l’Éther.

L’Éther est la condensation d’une substance appelée Akasha. Cette substance est la première radiation de la racine Mulaprakriti – la matière primordiale indifférenciée que les alchimistes nommaient l’Ens-Seminis (l’entité du Semen).

Akasha est la radiation ignée de la matière primordiale. Akasha est renfermé dans le Semen. Les alchimistes disent que l’Eau est l’habitacle du Feu. Akasha est la Kundalini des hindous.

La matière primordiale est représentée par les eaux des Genèses de toutes les religions. Le protoplasme de toute nébuleuse a d’abord été éthérique. Si nous allons plus loin, nous devons accepter que derrière tout effet existe une cause. L’Éther lui-même doit donc avoir une cause. Nous avons appris des yogis hindous que derrière l’Éther il y a l’Akasha. Les Sages orientaux disent que l’Akasha est une mer de feu. Ce Feu supra-astral est renfermé dans l’Ens-Seminis (la Mulaprakriti des Sages de l’Inde). L’Ens-Seminis est formé des atomes-semence de toute matière connue. Akasha est le son primordial. Akasha est le Feu supra-astral. Le son se condense par la médiation d’Akasha. Le Serpent de la Kundalini est feu et il est son. Personne ne pourrait incarner le Verbe sans élever le Serpent sacré. Sans Akasha il est impossible de concrétiser et cristalliser le son.

Les Vayu Prana sont des ondes sonores de l’Akasha. Ces ondes sonores se condensent dans les tattvas de l’Éther. Les tattvas se cristallisent dans les quatre éléments de la nature : feu, air, eau et terre. En conclusion, le monde chimico-physique s’avère une matérialisation du son. Le monde chimico-physique est issu de la condensation du son. Nous n’acceptons pas un Dieu anthropomorphe et dogmatique mais nous admettons scientifiquement le son comme la causa causorum de l’Univers.

Il doit aussi exister une cause pour les sons précosmiques. Les grands Sages orientaux nous parlent du Logos solaire. Le docteur Krumm-Heller dit que « le Logos rêve ». Le Logos est indéniablement une Unité multiple parfaite. Le Logos est l’Armée de la Parole. Le Logos est le Verbe. « Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par lui, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans lui. En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes. Et la lumière resplendit dans les ténèbres, mais les ténèbres ne l’ont pas reconnue. » (Jean 1:1-5)

LE LOGOS N’EST PAS UN INDIVIDU. LE LOGOS EST UNE ARMÉE D’ÊTRES INEFFABLES.

 

Chapitre précédent
Chapitre suivant