Document sans titre
Section : Lecture par Chapitre
Gnose de Samael Aun Weor - Gnosis du Christ - Auto-réalisation Intime pour l'Homme Révolutionnaire
Livres de Gnose de Samael Aun Weor - Lecture par chapitre
Ebooks ou pdf des livres de Samael Aun Weor
 
Table des matières :

La Dissolution du Moi

Livre de Samael Aun Weor
Table - La Dissolution du Moi
DM01 L'Organe Kundartiguateur
DM02 L'Ens-Seminis
DM03 Les Sept Cosmos
DM04 Le Moi Psychologique
DM05 Retour et Réincarnation
DM06 La Dissolution du Moi
DM07 La Lutte des Opposés
DM08 La Technique de la Méditation
DM09 L'Extase


1964 La Dissolution du Moi

       


DM09 L'Extase

Isan envoya au Maître Koysen un miroir. Koysen le montra à ses moines et dit : « Ceci est-il le miroir d'Isan ou le mien ? ».

« Si vous dites qu'il est à Isan, comment cela se fait-il qu'il se trouve entre mes mains ?. Si vous dites qu'il est à moi, ne l'ai-je pas, par hasard, reçu des mains d'Isan ?. Parlez, parlez, ou je le briserai en mille morceaux ! ».

Les moines ne purent passer entre ces deux opposés et le Maître rompit le miroir en mille morceaux.

L'Extase est impossible tant que l'Essence est embouteillée dans les opposés.

Au temps de Babylone vint au monde le Bodhisattva du Très Saint Ashyata Sheyimash, un grand Avatar.

Le Bodhisattva n'était pas déchu et comme tout Bodhisattva, il avait les Corps existentiels supérieurs de l'Etre normalement développés. Lorsqu'il atteint un âge responsable, il se rendit sur le mont Vézinyama et se mit dans une caverne.

Les traditions racontent qu'il réalisa trois terribles jeûnes de quarante jours chacun, accompagnés de souffrances intentionnelles et volontaires.

Le premier jeûne, il le destina à la prière et à la méditation. Le second jeûne fut dédié à revoir sa vie et ses vies passées. Le troisième jeûne fut définitif, il fut destiné à en finir avec l'association mécanique du mental. Il ne mangeait rien et ne buvait que de l'eau, et toutes les demi-heures, il s'arrachait deux poils du torse.

Il existe deux sortes d'associations mécaniques qui viennent constituer la base des opposés :

1 Association mécanique d'images, de formes, de choses, de personnes, etc.

2 Association mécanique d'idées, de paroles, de phrases, etc.

Une idée s'associe à une autre, une parole à une autre, une phrase à une autre et vient la bataille des opposés.

Une personne est associée à une autre, le souvenir de quelqu'un surgit dans le mental, une image est associée à une autre, une forme à une autre, et la bataille des opposés continue.

Le Bodhisattva de l'Avatar Ashyata Sheyimash souffrit l'indicible, jeûnant quarante jours, se mortifiant horriblement, submergé en profonde méditation intime, il put atteindre la dissociation de la mécanique mentale et son mental demeura solennellement serein, dans un silence imposant.

Le résultat fut l'Extase avec incarnation de son Etre Réel. Ashyata Sheyimash réalisa en Asie une grande oeuvre, fondant des monastères et établissant partout des gouvernants de conscience éveillée. Ce Bodhisattva put incarner son Etre Réel pendant la méditation parce qu'il avait les Corps existentiels supérieurs de l'Etre.

Ceux qui ne possèdent pas les Corps existentiels supérieurs de l'Etre ne peuvent réussir à ce que le Divin ou l'Etre opère en eux ou s'incarne. Ils peuvent en revanche libérer l'Essence pour qu'elle fusionne avec l'Etre et qu'elle participe à son Extase.

En état d'Extase, nous pouvons étudier les grands Mystères de la Vie et de la Mort. Il faut étudier le Rituel de la Vie et de la Mort, en attendant que l'Officiant arrive (l'Intime, l'Etre).

On peut expérimenter la joie de l'Etre uniquement en l'absence du Moi. L'Extase survient uniquement en l'absence du Moi. Lorsqu'on atteint la dissociation de la mécanique mentale, survient ce que les Orientaux appellent : « l'éclatement de la bourse », l'irruption du vide ; il y a alors un cri de joie parce que l'Essence (la Bouddhata) s'est échappée de la lutte des opposés et participe alors à la communion des Saints.

C'est uniquement en expérimentant l'Extase que nous savons ce qu'est la Vérité et la Vie. C'est uniquement en l'absence du Moi que nous jouissons du bonheur de la vie dans son mouvement. C'est seulement en état d'Extase que nous pouvons découvrir la profonde signification de Noël que nous célébrons aujourd'hui avec la joie dans notre coeur.

Lorsqu'en état d'Extase, nous étudions la vie du Christ, nous découvrons qu'une grande partie du drame cosmique représenté par le Seigneur n'a jamais été écrit.

Nous devons pratiquer journellement la méditation gnostique, nous pouvons la pratiquer seuls ou accompagnés.

La technique de la méditation enseignée dans ce Message doit s'établir dans tous les Lumitiaux Gnostiques, comme une obligation, convertissant ces Lumitiaux en centres de méditation. Tous les frères gnostiques doivent en groupe s'asseoir pour méditer. Tout groupe gnostique doit pratiquer cette technique de la méditation avant ou après les rituels.

On peut et on doit aussi pratiquer la technique de la méditation à la maison, journellement ; ceux qui peuvent faire des promenades à la campagne doivent le faire pour méditer dans le silence de la forêt.

Basé sur ce Message et à l'aide de ces enseignements, on doit inclure dans l'ordre des Lumitiaux Gnostiques, la technique de la méditation. Nous délivrons aux Lumitiaux, la seule technique qui doit être acceptée par tous les Lumitiaux.

Il est faux d'affirmer que la Grande Réalité peut opérer dans un individu qui ne possède pas les corps existentiels supérieurs de l'Etre.

Il est stupide d'affirmer que la Grande Réalité pénètre en quelqu'un (comme le prétendent les ténébreux du Subub) pour expulser les entités animales instinctives submergées, qui constituent le Moi pluralisé.

Nous le répétons : La Grande Réalité ne peut pas pénétrer dans celui qui ne possède pas les Corps existentiels supérieurs de l'Etre et c'est seulement grâce au Maïthuna (la Magie sexuelle) que nous pouvons créer les corps existentiels supérieurs de l'Etre.

Le grand Avatar Ashyata Sheyimash put s'incarner dans son Bodhisattva, alors que ce dernier se trouvait avec le mental dans un calme et un silence absolu ; et ceci seulement parce qu'il possédait déjà les corps existentiels supérieurs de l'Etre, depuis d'antiques réincarnations.

Il est aussi nécessaire de préciser qu'après l'Extase, bien que nous ayons reçu un terrible potentiel d'énergie, le Moi n'en est pas pour autant dissous, comme le croient erronément de nombreux étudiants d'occultisme.

La dissolution du Moi est seulement possible à partir d'une profonde compréhension et d'un incessant travail journalier en nous-mêmes d'instant en instant.

Nous expliquons tout cela pour que l'on ne confonde pas la méditation gnostique avec les pratiques ténébreuses du Subub et de beaucoup d'autres écoles de magie noire.

Lorsque le mystique atteint l'Extase, il sent lors du retour au corps physique la nécessité urgente de créer les Corps existentiels supérieurs de l'Etre et l'indescriptible désir de dissoudre le Moi.

L'Extase n'est pas un état nébuleux mais un état de stupéfaction transcendante associé à une parfaite clarté mentale.

Mes frères, je vous souhaite un Joyeux Noël et une Bonne Année.

Que l'étoile de Bethléem resplendisse dans votre chemin !.

Paix Invérentielle !.

Document sans titre
DM01 L'Organe Kundartiguateur
DM02 L'Ens-Seminis
DM03 Les Sept Cosmos
DM04 Le Moi Psychologique
DM05 Retour et Réincarnation
DM06 La Dissolution du Moi
DM07 La Lutte des Opposés
DM08 La Technique de la Méditation
DM09 L'Extase

Mort psychologique - Livre sur le premier facteur de la révolution de la conscience, dépassé largement dans son oeuvre postérieure intitulée Psychologie Révolutionnaire.